Tout ce que vous voulez savoir sur Kancha, notre prochain guest à Lyon

Partagé entre dotwork, géométrique polygonal et gravure, Kancha est un tatoueur qui adore le blackwork et les thèmes explorant principalement les éléments naturels et les animaux. Résident de la ville de Bordeaux, il revient pour une deuxième fois en guest à notre shop de Lyon (MBA Terreaux), du 15 au 24 mars prochain. Nous lui avons posé quelques questions pour en savoir plus sur son parcours et ses inspirations : découvrons-le sur cette interview très sympa ! ;)

Partager

Faîtes le savoir autour de vous

MBA : Hello Kancha ! Pour ceux qui ne te connaissent pas encore, peux-tu te décrire en quelques mots ?

Kancha : Salut ! Je ne suis vraiment pas fan des présentations, et je vais t’avouer un truc : j’ai répondu à cette question en dernier. Bon allez, on se lance : je m’appelle Kancha, j’ai bientôt 30 ans (la douloureuse étape), je suis originaire de la banlieue parisienne (92 rpz comme diraient les jeunes). Ca va maintenant faire deux ans que je suis chez les mangeurs de chocolatines, mais j’ai habité Lyon pendant 2 ans également juste avant. Je crois que dans mon coeur, je suis plus Lyonnais qu’autre chose. Et voilà, mon inspiration de présentation s’arrête ici ! Venez plutôt découvrir ma bonne humeur en vous faisant tatouer, il n’y a que ça de vrai ! 😉

MBA : Tu es tatoueur depuis combien de temps ? Pourquoi aimes-tu ce métier ?

Kancha : On va dire qu’officiellement, je tatoue depuis mai 2017. Autant te dire que je suis encore un poussin (acajou, et non jaune) dans le milieu. J’ai eu un parcours assez difficile et plein de rebondissements on va dire, mais j’ai fini par m’en sortir et trouver un bon maître d’apprentissage, chez qui je tatoue depuis septembre 2017.

Pourquoi j’aime ce métier ? Tout simplement parce qu’il regroupe tout ce qui me plaît. Le dessin, avant tout, la relation avec les clients (relation qui est d’autant plus unique du fait de la particularité liée à l’acte du tatouage, qui est vachement intime en soi), le fait d’être son propre patron, le fait de rencontrer beaucoup de monde, d’avoir la possibilité de voyager en travaillant… pour ne citer que ça. Evidemment aussi parce que j’aime le tatouage, sinon… je n’en serais pas là ! (rires)

MBA : Quel style artistique te représente, quelles sont tes sources d’inspiration? 

Kancha : A la base, lorsque j’ai commencé à faire mon book il y a quelques temps, je n’avais pas de style précis. Je ne dessinais que lorsque j’avais envie, c’est-à-dire tous les 36 du mois. J’avais compris qu’il fallait tout de même avoir un style, et essayer de se démarquer pour trouver un apprentissage, du coup, j’avais opté pour la solution la plus “facile”- ou du moins la plus accessible – j’entends par-là le dotwork. J’ai ensuite eu des retours de différents tatoueurs, qui m’ont dit qu’il fallait que je montre plus que ça, je me suis donc essayé à d’autres styles. Et j’ai vachement accroché avec le style que j’appelle Low Poly (les gens qui ont fait de la 3D comprendront la référence), qui ne consiste qu’en des lignes droites, un style très polygonal. J’ai par la suite décidé d’essayer de mélanger les deux, de manière très naturelle, et pareil, j’ai vraiment accroché à ça, et ça a plu également aux personnes qui me suivaient sur les réseaux sociaux. Ce n’est que tout récemment que je me suis mis à la gravure, style que j’affectionne énormément. On va donc dire que j’ai plusieurs styles bien différents que j’ai envie de travailler. Et tu sais quoi, en plus de ça, je commence à y ajouter de la couleur. C’est pas formidable tout ça ? ^^

Mes sources d’inspirations sont multiples ! Je vais uniquement citer celles que j’aime le plus, le top quoi… En tatoueur : Grindesign – sans aucune hésitation, Maud Dardeau, Jeff Gogue, Teresa Sharpe, Jean Luc Navette, Nouvelle Rita, Toni Donaire, Fredao Oliveira, pour ne citer qu’eux. En ilustrateur : Nicolas Delort, Olivier Dzo, Aaron Horkey, Tim Von Rueden et bien d’autres…

MBA : C’est la deuxième fois que tu nous rends visite à Lyon ! ^^ D’après toi, y-a-t’il des différences entre la culture tattoo qu’on retrouve ici et celle qu’on retrouve à Bordeaux, ta ville de résidence ?

Kancha : Deuxième fois, mais j’espère pas la dernière :p
Je ne vais pas m’avancer et affirmer qu’il existe une culture différente niveau tattoo entre ces deux villes. On reste tout de même en France, et la mentalité est très sensiblement la même. Tout ce que je pourrais dire, et qui est complètement débile, c’est que peut-être que les Bordelais font plus de tatouages liés à la mer/océan, et les Lyonnais à la montagne ? Ah ah 🙂

MBA : As-tu prévu de faire des guests ailleurs qu’en France ? Si oui, quelle serait la destination de tes rêves et pourquoi ?

Kancha : Alors prévu, non, pas encore, mais je suis en train de checker un peu tous les salons des villes qui m’intéressent, afin de les contacter très prochainement. C’est un de mes projets de l’année, tu as tapé dans le mille 😉

Dans l’idéal, en France tout du moins, ça serait : Paris, Toulouse, Rennes, Nantes et Lille. Tout simplement parce qu’il y a des sacrés bons salons dans le coin, et que j’apprendrais certainement énormément en les côtoyant le temps d’un guest.
Bon sinon, évidemment, si tu parles des destinations à l’étranger, comment te dire que j’ai envie d’aller partout ?!!

MBA : Qu’est-ce que tu aimes faire quand tu ne tatoues pas ?

Kancha : J’aime beaucoup de choses, et je n’ai pas forcément le temps de tout faire. Elles sont où, les 24h supplémentaires par jour que j’ai demandé à Noël ?

Je dessine, évidemment tout le temps. Et encore, pas assez à mon goût. Du sport, et plus particulièrement du badminton, la cuisine, les voyages, les concerts, les apéros (d’ailleurs, faudra en faire un avec l’équipe), et toutes les conneries qui nous font perdre du temps, genre séries/films. Ah oui, j’adore les jeux de société (les vrais, pas la Bonne Paye ou le Monopoly !). Il y a encore beaucoup d’autres choses, mais je ne vais pas tout dire, hein ! Comme faire des tableaux excel pour tout et pour rien. Je sais, c’est bizarre… (sourire)

MBA : Si tu devais être un animal, lequel serais-tu ?

Kancha : Un PANDA, quelle question ! Je voue un culte à ces p’tites bêtes. Pour te dire, je suis abonné au compte Instagram “Pandas in China“. Autant te dire qu’un panda a day, keeps the doctor away (attention, je ne parle pas de manger le panda là, hein… qu’on soit bien clair !! ah ah)

MBA : Un dernier petit mot pour finir ?

Kancha : Venez donc vous faire tatouer, on passera un bon moment à raconter des conneries !
Merci pour ton humour vrai et ta joie de vivre, on a bien hâte de te retrouver en shop ! 🙂

 

(Re)Découvrez son travail et ses projets à prendre ici, et n’oubliez pas que vous pouvez nous contacter à tout moment pour prendre rendez-vous.

On vous dit à très vite ! ^^

Galerie